Turquie

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+
Medical Tourism Turkey Novacorpus

Opération des yeux, chirurgie esthétique & soins dentaires à Istanbul: un tourisme médical de haut niveau

La Turquie connaît l’une des plus fortes croissances économiques du monde ces dernières années. Il en a résulté d’immenses investissements dans la santé.

De très nombreux hôpitaux ultramodernes ont ainsi ouvert leur portes, souvent en association avec de presigieuses universités (p.ex. Harvard ou l’Université de Crète où le LASIK, la méthode actuelle d’opération des yeux au laser a été inventée).

Chaque année, plus de 250’000 étrangers vont en Turquie pour des traitements médicaux, principalement à Istanbul, qui est devenue la ville d’Europe où, p.ex., le plus d’opérations de la myopie ou de greffes de cheveux sont pratiquées.

Le coût de la vie, bien moins élevé que celui de la Suisse, permet d’offrir des prix sans concurrence par rapport aux prix suisses tout en gardant une qualité de pointe.

5 vérités inconnues mais rassurantes sur Istanbul

L’image de la Turquie en Suisse ne correspond souvent pas du tout à la réalité d’un séjour à but médical à Istanbul.1. Hygiène hospitalière et qualité médicale rivalisent largement avec nos standards suisses

Operation RoomPatient's room Istanbul

Il y a 18 millions d’habitants à Istanbul. Après 15 ans d’une des plus fortes croissances économiques du monde, une classe moyenne aisée a émergé, recherchant une médecine de haute qualité, en particulier à Istanbul, la ville la plus riche du pays.

Une concurrence importante pour satisfaire cette demande est devenue la règle entre les différents groupes hospitaliers. Des hôpitaux ultramodernes et souvent mieux équipés qu’en Suisse ont été construits ces dernières années. Suivant cette évolution de près, de nombreuses universités américaines (comme Harvard) ont alors choisi de s’installer à Istanbul et d’y ouvrir des hôpitaux en raison de la haute qualité médicale désormais disponible à Istanbul (voir une vidéo étonnante montrant la qualité d’un des groupes hospitaliers avec lesquels nous travaillons: cliquez ici)

De prestigieux chirurgiens, formés en Occident (souvent en Europe de l’Ouest ou aux Etats-Unis) sont alors revenus en Turquie et travaillent à Istanbul. Ils bénéficient souvent de meilleures conditions de travail qu’en Suisse (p.ex des cliniques privées avec des soins intensifs). La population locale étant très importante, cela permet aux chirurgiens d’accumuler beaucoup d’expérience. Ils opèrent souvent beaucoup plus qu’en Suisse.

Operation Room

La qualité médicale que vous découvrirez dans les hôpitaux turcs est maintenant connue de nombreux Suisses et c’est par milliers chaque année qu’ils vont se faire traiter en Turquie. La Turquie est devenue un acteur majeur du tourisme médical depuis 10 ans. Elle rivalise désormais avec les destinations traditionnelles du tourisme médical comme les Etats-Unis ou l’Allemagne (première destination en Europe) et dépasse largement le Maroc ou la Tunisie dont les cliniques sont beaucoup plus petites et souvent moins modernes. En 2011, une première mondiale a eu lieu en Turquie, une greffe d’utérus chez une femme née sans cet organe qui s’est concrétisée par une grossesse en 2013, attirant alors l’attention du corps médical et des médias du monde entier.

Patient's Room (Family Area)Cosmetic surgeon Turkey

Cependant. bien consciente de préjugés souvent négatifs au sujet de la Turquie, de nombreux hôpitaux turcs sont désormais accrédités aux normes de qualité JCI (accréditation américaine, l’une des plus exigeantes au monde) qui n’est accordée qu’après une inspection très poussée menée par un organisme indépendant de la clinique. La Turquie est d’ailleurs le pays au monde avec le plus grand nombre d’hôpitaux accrédités aux normes JCI. Cette accréditation inclut, entre autres, des contrôles d’hygiène mais aussi les points suivants:

  • Réduction du risque d’infections nosocomiales (infections contractées à l’hôpital)
  • Identification correcte des patients
  • Amélioration de l’efficacité de la communication
  • Amélioration de la sécurité lors de l’utilisation de médicaments à risque
  • Garantie de la vérification que le patient est le bon patient, que c’est bien l’intervention planifiée qui est effectuée (et pas une autre) et qu’elle est effectuée au bon endroit
  • Réduction du risque de lésions dues aux chutes des patients.

Plus d’information sur  l’ « Accréditation JCI » (en Anglais), le tourisme médical en Turquie (en Anglais) et la première mondiale: première greffe d’utérus réussie, réalisée en Turquie

2. L'hospitalité turque: la meilleure au monde

Certains clichés injustifiés véhiculent parfois une image peu attrayantes de la Turquie. Or, les Turcs sont au contraire très accueillants. Si la majorité de la population est musulmane (les Turcs ne sont cependant pas des Arabes), il y a toujours un pourcentage important de chrétiens et de juifs à Istanbul qui vivent actuellement en bonne harmonie. Istanbul possède plusieurs synagogues et de très nombreuses églises. C’est aussi le siège du Patriarcat de l’église orthodoxe grecque. (Vous croiserez d’ailleurs beaucoup de Grecs à Istanbul qui s’y sentent comme à la maison). La Turquie n’est pas une république islamique (contrairement à l’Iran) et a une constitution laïque, comme la Suisse.

  • Les étrangers sont considérés comme des hôtes et l’hospitalité est l’une des choses les plus importantes qu’un Turc se doit de montrer à un étranger. Vos croyances ou les siennes n’ont aucune espèce d’importance.
  • Votre médecin a voyagé, il parle votre langue et s’intéresse à d’autres cultures.
  • La Turquie a de nombreux vignobles et du vin y a été produits depuis des millénaires. Le raki, équivalent local du pastis est consommé à large échelle à travers toute la Turquie.
3. Istanbul: une des villes les plus sûres d'Europe

Istanbul, où les touristes occidentaux sont très nombreux, est une ville très sûre, beaucoup plus sûre que Paris, Londres ou New York. En dehors d’un trafic routier important et de quelques pickpockets dans les lieux touristiques (un risque commun à beaucoup d’autres villes touristiques et, malheureusement, bien connu des Genevois et des Lausannois), Istanbul est une ville où vous vous sentirez en sécurité, notamment en raison d’une forte présence policière et d’une grande solidarité entre les habitants. Une tentative de putsch a rapidement avorté en juillet 2016 mais n’a eu aucune conséquence pour les touristes et la ville est redevenue calme depuis. Comme dans toute ville d’importance, il est déconseillé de participer à une manifestation.

Comme dans d’autres capitales européennes et comme dans plusieurs pays voisins de la Suisse (France ou Allemagne), des attentats ont eu lieu en 2016 (mais très loin de nos cliniques, plus de 20 km). Si on regarde froidement les choses, le risque d’y être confronté est extrêmement faible (2 chances sur un million env. soit le même risque qu’arriver à lancer une pièce de monnaie en l’air et qu’elle retombe 19 fois de suite du même côté…ce n’est pas très probable). Prendre sa voiture en Suisse, faire la cuisine ou traverser la route sont des risques statistiquement parlant bien plus élevés (des dizaines de milliers de fois plus). C’est cependant moins médiatique et l’image donnée dans les médias ne correspond pas à la vérité.

Si la Turquie est malchanceuse avec certains de ses voisins qui vivent une instabilité politique, ils sont sont tous très éloignés d’Istanbul. Ainsi, les zones frontières du sud et du sud-est du pays se situent à au moins 1500 voire 1800 km.  Cela équivaut à une distance supérieure à Lausanne – Naples. La puissance économique, politique et militaire de la Turquie lui permet de défendre son incroyable croissance économique.

 

4. Istanbul: une ville sûre pour les femmes aussi
Clinic Reception

Istanbul est une ville bien plus sûre que Paris, Londres ou New York. Il y a bien moins de criminalité et Istanbul est devenue l’une des grandes villes les plus sûres d’Europe. Une solidarité importante entre les gens et une étonnante croissance économique permettent à Istanbul d’être une destination sûre. Toutefois, lorsque vous marchez, faites attention au trafic routier très important, les piétons n’ayant jamais la priorité.

En ce qui concerne les femmes en Turquie:

    • Les femmes turques ont reçu le droit de vote en 1934, 10 ans avant les Françaises et … 37 ans avant les Suissesses !
    • Beaucoup de femmes occupent des postes à responsabilité en Turquie (p.ex.: directrice d’hôpital, directrice de la communication ou membre d’un conseil d’administration)
    • La Turquie a été dirigé par une femme, Tansu Ciller, élue en 1993 , 6 ans avant Ruth Dreifuss en Suisse.
    • La constitution turque est basée sur la laïcité et même si certaines femmes portent un voile, beaucoup ne le font pas. Une grande tolérance est la règle entre ces différents choix de vie. On trouve souvent, dans une même famille, l’une des filles en mini-jupe alors que l’autre est voilée.

Istanbul étant la plus grande ville d’Europe, les femmes doivent y appliquer les mêmes règles de prudence que dans une grande ville d’un autre pays (p.ex. ne pas marcher seule la nuit dans un parc ou dans une rue sombre s’il n’y a personne) et respecter certains aspects culturels qui valent aussi pour d’autres pays du sud comme la Grèce ou le sud de l’Italie (se baigner seins nus à la plage est inhabituel, p.ex.)

5. Il est facile de communiquer avec les Turcs

A Istanbul, beaucoup de gens instruits parlent français, les meilleurs lycées étant des lycées français. Nous ne travaillons qu’avec des médecins francophones et ce sera donc le cas de votre chirurgien ou de votre dentiste. Ce dernier ou son traducteur (utilisé pour les démarches administratives, les consultations se faisant en français avec le praticien) sera joignable par téléphone, y compris après votre consultation. Vous recevrez son numéro de téléphone portable. D’autres employés de l’hôpital (comme les chauffeurs de minibus, p.ex) ne parlent, en général, pas plus que quelques mots de langues étrangères mais ils ont une grande habitude des patients étrangers et font leur travail de manière très professionnelle.

 

Istanbul capitale européenne du tourisme médical

Istanbul est desservie par de nombreux vols depuis Genève, Bâle et Zurich, notamment par Turkish Airlines, l’une des plus grandes et meilleures compagnies aériennes d’Europe. Vous bénéficiez de prix réduit grâce à notre partenariat avec cette compagnie.

Istanbul est devenue la capitale européenne du tourisme médical. Nos patients en reviennent à la fois très positivement surpris et très contents.

3 raisons principales parlent en faveur de la chirurgie en Turquie:

  1. Une qualité de pointe avec du matériel ultramoderne dans beaucoup d’hôpitaux et des chirurgiens opérant souvent beaucoup plus qu’en Suisse
  2. Des prix encore très bas
  3. Une gentillesse proverbiale envers les patients étrangers

Grâce à un volume de patients important, beaucoup de cliniques peuvent financer des technologies qui ne sont pas encore disponibles en Suisse.


Opération au laser des yeux en Turquie

Nous travaillons avec deux cliniques ophtalmologiques dont la plus grande clinique d’ophtalmologie au monde, fondée avec le soutien de la célèbre Université de Crète où la méthode du Lasik a été inventée. Toutes deux ont réussi à maintenir un haut niveau de qualité en investissant régulièrement dans des nouveaux lasers et en engageant des ophtalmologues formés dans des hôpitaux européens prestigieux. Les 18 millions d’habitants d’Istanbul garantissent un recrutement de patients suffisant pour financer ces investissements.

Elles sont aussi parmi les rares cliniques à pouvoir vous héberger gratuitement dans une chambre privée individuelle, en raison tant de leur taille que de leur confort. Vous évitez ainsi des transferts et avez un médecin disponible 24h/24. Un traducteur est disponible pour les démarches administratives et un chirurgien dans chaque clinique parle français, ayant tous deux été formés en France.

Voir les prix >
En savoir plus sur les opérations au laser des yeux en Turquie >


Chirurgie esthétique en Turquie – greffe de cheveux en Turquie

Novacorpus offre la possibilité d’une opération de chirurgie esthétique ou de greffe de cheveux dans l’un des hôpitaux les plus modernes d’Europe, à Istanbul. La concurrence entre les hôpitaux et les chirurgiens pousse la qualité vers le haut (investissements considérables: technologie, chirurgiens formés en Occident, confort). Un tel niveau de prestations est rarement atteint en Suisse.

La taille de la ville permet d’avoir des hôpitaux privés de très grande taille dont les équipes ont l’habitude d’opérations importantes et dont l’expérience bénéficie aussi aux patients de chirurgie esthétique subissant des opérations de moindre ampleur.

Dans la vidéo ci-dessous, notre chirurgien esthétique en Turquie explique son expérience importante avec des patients suisses

Dans la vidéo ci-dessous, notre chirurgien compare la qualité des équipements hospitaliers entre l’Europe de l’Ouest et la Turquie

Voir les prix >
En savoir plus sur la chirurgie esthétique en Turquie >
En savoir plus sur la greffe de cheveux en Turquie >


Soins dentaires en Turquie – implant dentaire à Istanbul

Les soins dentaires ne sont pas en reste et sont devenus l’une des spécialités les plus demandées. Les cabinets dentaires d’Istanbul, en raison d’une concurrence plus importante qu’en Suisse, sont souvent poussés à investir dans un équipement ultramoderne et la plupart des cabinets sont mieux équipés qu’en Suisse avec du matériel plus récent.

Voir les prix >
En savoir plus sur les implants dentaires en Turquie >