Ressent-on des douleurs après une réduction mammaire ?

Opération de chirurgie esthétique qui vise à réduire la taille de la poitrine et éventuellement à corriger une asymétrie voire une ptose (affaissement de la poitrine), la réduction mammaire est une opération sérieuse mais généralement peu douloureuse. Elle nécessite cependant de bien respecter le temps de convalescence indiqué par votre médecin afin de favoriser un rétablissement rapide.

La réduction mammaire : sous anesthésie générale

Une intervention de réduction mammaire se déroule sous anesthésie générale et dure entre 2 et 3 heures.

Le chirurgien réalise 2 incisions. La première est une incision autour de l’aréole et la seconde est verticale et part de l’aréole jusque dans le pli du sein (cicatrice appelée « en ancre de bateau »). Après avoir retiré l’excès de tissus mammaire, la peau est redrapée et l’aréole, ainsi que le mamelon, sont repositionnés vers le haut.

Un pansement modelant est posé à la fin de l’intervention et devra être retiré le lendemain ou le surlendemain pour être remplacé par un soutien-gorge de contention.

Comme toute intervention chirurgicale, d’autant plus lorsqu’elle est réalisée sous anesthésie générale, la réduction mammaire est une opération sérieuse qui doit être réalisée par un chirurgien esthétique qualifié et averti et en présence d’un médecin-anesthésiste.

En choisissant Novacorpus, vous avez l’assurance, pour un coût moins élevé qu’en Suisse, d’être prise en charge pas des équipes compétentes, dans des cliniques de haute qualité avec unité de soins intensifs et d’être opérée par des chirurgiens spécialisés et très expérimentés. Ces critères sont tous importants pour une intervention réalisée en toute sécurité et pour réduire au maximum les risques de complications.

Douleurs et suites post-opératoires

Immédiatement après l’intervention

Il est normal, vu la nature de l’intervention et la présence de cicatrices, de ressentir quelques douleurs immédiatement après l’opération. C’est principalement le fait de lever les bras qui peut faire souffrir. Cependant, les douleurs ressenties par les patientes sont généralement modérées et sont traitées le plus souvent par la prise d’antalgiques.

On peut également constater la présence d’ecchymoses et d’œdèmes qui se résorbent au bout de quelques semaines.

Afin de surveiller l’évolution de la patiente et de retirer le pansement dans les meilleures conditions, une hospitalisation de 48h est à prévoir.

La convalescence

Un temps de convalescence d’environ 7 jours est le plus souvent recommandé, pendant lequel il est conseillé de se reposer et d’interrompre son activité professionnelle. L’utilisation d’un soutien-gorge spécial (sans armatures) est recommandée tant que les cicatrices sont sensibles.

Les activités sportives et le port d’objets lourds sont fortement déconseillés avant la cicatrisation totale, c’est-à-dire environ 3 à 4 semaines après l’intervention.

Notez enfin qu’il peut se produire une diminution voire une perte de sensibilité au niveau des mamelons. Elle est le plus souvent temporaire et disparaît au bout de quelques semaines.

Le résultat de la réduction mammaire

Si des changements significatifs sont visibles très rapidement, le résultat final de la réduction mammaire, à savoir la forme définitive de la poitrine, ne pourra en revanche être pleinement apprécié qu’au bout de 6 à 12 mois.

L’impact positif que peut avoir la réduction mammaire sur les douleurs dorsales ou cervicales, ou encore sur l’harmonie de la silhouette, est en revanche quasiment immédiat.

Il est à noter que le résultat final dépend aussi du fait de ne pas fumer dans les mois précédant l’opération et que la cicatrice verticale qui est souvent crainte par nos patients est en général discrète, ne se voit pas en bikini ou en soutien-gorge et est finalement très bien acceptée.