Augmentation mammaire : pose d’implant mammaire

abdominoplastie

Une augmentation mammaire est une chirurgie du sein permettant de gagner une à plusieurs tailles de bonnet en insérant un implant mammaire sous le sein. Se refaire la poitrine est une décision délicate et intime. La qualité de l’implant mammaire est pour beaucoup dans le résultat esthétique et, pour cette raison, nous ne travaillons qu’avec des chirurgiens esthétiques utilisant du matériel de pointe et en particulier des implants haut de gamme.

À partir de 4’290 CHF seulement.  Faites jusqu’à 70 % d’économie par rapport aux prix suisses. Comparez les tarifs >

Contactez notre équipe médicale

Pourquoi recourt-on à une augmentation mammaire?

L’augmentation mammaire est une opération très pratiquée. Elle permet d’augmenter le volume d’une poitrine jugée trop petite, ou de lui donner ou redonner une forme plus séduisante. Si les seins ne sont pas assez développés par rapport à la morphologie de la patiente, cela peut être dû à un développement insuffisant à la puberté, ou à une perte de volume plus tardive, notamment à la suite d’une grossesse, d’un amaigrissement ou d’une perturbation hormonale. Une ptôse (chute du sein) peut également se produire, c’est-à-dire une poitrine tombante avec distension de la peau et aréoles trop basses.

Ces phénomènes sont vécus par certaines femmes comme des atteintes à leur féminité et peuvent provoquer de véritables complexes. L’augmentation mammaire permet à la patiente de retrouver confiance en elle et confort psychologique.

Qu’est-ce qu’un implant mammaire ?

Les implants sont des poches insérées sous la glande mammaire, composées d’une enveloppe en silicone et d’un produit de remplissage. Ce dernier, c’est-à-dire le produit contenu dans l’enveloppe, varie selon les prothèses mammaires (un implant est un type de prothèse). S’il peut s’agir d’une solution saline, la majorité des implants sont toutefois remplis de gel de silicone.

Prenez rendez-vous pour une consultation

Quels types de prothèse mammaire utilisons-nous ?

Les implants préremplis de gel de silicone nouvelle génération

Remplis de gel cohésif, ni liquide ni solide, ces implants sont très proches de la consistance d’un sein. Ce gel est exigé par les normes européennes. Les prothèses mammaires que nous utilisons lors d’une augmentation répondent à de nombreuses normes européennes comme la norme NF EN ISO 10993 “Evaluation biologique des dispositifs médicaux”. Découvrez les 8 critères de qualité des implants mammaires. >

L’enveloppe

Elle peut-être lisse ou rugueuse. Vous aurez le choix entre une enveloppe lisse et l’enveloppe rugueuse (ou texturée). L’enveloppe lisse est de moins en moins utilisée, car le risque de rotation de l’implant est plus élevé. Avec l’enveloppe rugueuse, les tissus mammaires adhérent plus efficacement à l’implant, réduisant le risque de rotation de celui-ci. De plus, le risque de formation de coques rigides autour de la prothèse est réduit.

Les formes d’implant mammaire : ronds ou anatomiques ?

Il existe 2 types de forme d’implant mammaire.

  • La forme ronde : C’est la forme classique, qui donne aux seins la forme d’une pomme. Le chirurgien peut toutefois leurs donner différentes formes, du simple contour légèrement redessiné à la poitrine pigeonnante.

  • La forme anatomique : Les implants sont profilés en forme de goutte d’eau ou de poire. Le chirurgien peut toutefois obtenir un large choix de possibilités.

Cette diversité des prothèses mammaires permet de s’adapter avec une grande finesse à la morphologie et aux souhaits de la patiente. Avant l’augmentation mammaire, il est très important de discuter avec le chirurgien, qui pourra vous présenter des options en harmonie avec votre silhouette et en accord avec vos attentes.

Avant l’intervention

Après une anamnèse (votre histoire médicale) et un examen, le chirurgien considérera toute une série de paramètres, tels la taille, le poids, l’allaitement, la qualité de la peau ou encore la morphologie de la cage thoracique et de la glande mammaire. Les détails de l’intervention sont fixés et communiqués aux patients : emplacement de la cicatrice, taille des implants et positionnement par rapport au muscle.

La prise de médicament contenant de l’aspirine doit être suspendue dans les 10 jours précédent la pose de prothèse mammaire. Découvrez comment bien vous préparer pour votre augmentation mammaire.

Déroulement et techniques de l’opération

Une augmentation mammaire se fait sous anesthésie générale et dure 2h30. Selon les cas, l’intervention se fait en ambulatoire (sortie de l’hôpital le jour même) ou requiert une nuit d’hospitalisation.

Les incisions

  • voie sous-mammaire : dans le sillon sous le sein (la plus fréquente et quasiment la seule utilisée par nos chirurgiens car la plus discrète et pratique)
  • voie aréolaire : sur la circonférence de l’aréole entourant le mamelon
  • voie axillaire : incision dans le creux de l’aisselle
  • voie transabdominale : pour les patientes candidates à une abdominoplastie, une augmentation mammaire peut être pratiquée en même temps, si leur  anatomie s’y prête :  poitrine basse, buste court… Néanmoins, les autres formes d’incisions permettent en général un meilleur contrôle de la position de l’implant.

Puis les prothèses sont installées en passant par les incisions. En cas de ptose (seins tombants), il peut être utile de recourir à une mastopexie (ou lifting mammaire).

Quelle position pour vos implants ?

Cliquez pour connaître les positions possibles de vos prothèses.
Position de l’implantDétailsAvantageInconvénient
Pré-musculaireDevant le muscle pectoral, sous la glandeIntéressant pour certaines poitrines tombantes ou basses car peut redresser un peu le seinApparence moins naturelle chez les femmes minces (peut être moins satisfaisant en cas de perte de poids)
Rétro-musculaireDerrière le muscle pectoralIntéressant pour les femmes très minces car l’implant est plus discret, tant visuellement qu’au toucher, le décolleté est plus naturelRésultat moins esthétique chez les femmes ayant une poitrine tombante
Dual plan (position mixte)Le haut de l’implant est positionné derrière le muscle, le bas de l’implant devant le muscle– Décolleté et pente naturels car le muscle recouvre le haut de la prothèse.
– Implant plus solidaire de la poitrine, qui vieillit naturellement

Y a-t-il des risques de complications ?

Les risques de complications sont très faibles. Par conséquent dans la très grande majorité des cas les augmentations mammaires se déroulent sans problème. Les rares risques peuvent être dus à l’intervention en elle-même, c’est le cas lorsque survient un hématome.

Les complications peuvent aussi être causées par les prothèses  :

  • lorsque le corps humain réagit en formant une coque autour du corps étranger qu’est l’implant ;
  • lorsque des vagues ou des plis se forment ;
  • lorsque l’implant se rompt.

Notre équipe médicale est bien entendu préparée pour réagir rapidement si jamais cela se produisait.

8 Bonnes Raisons de Choisir Novacorpus

 Résultats et cicatrices


Il faut attendre 3 à 6 mois pour apprécier le résultat définitif, le temps que la peau retrouve sa souplesse et que les tissus s’adaptent à la forme des seins. Les augmentations mammaires apportent dans la grande majorité des cas une grande satisfaction aux patientes qui ont des attentes réalistes, le bénéfice étant également psychologique.

La cicatrice laissée par l’opération est presque invisible. Elle est généralement placée sous le sein, et plus rarement dans l’aisselle ou autour de l’aréole. En savoir plus sur l’emplacement des cicatrices >


L’augmentation mammaire par Macrolane

Nous ne la recommandons pas. Elle consiste en l’injection d’un acide hyaluronique gélifié sous la glande mammaire, pour redonner au sein du volume et un joli galbe.
2 inconvénients  importants sont à noter :

  • Les grandes quantités d’acide hyaluronique engendre des coûts considérables.
  • Le résultat n’étant pas définitif, le traitement doit être renouvelé chaque année.

Le lipofilling

Le procédé est semblable à celui de l’augmentation mammaire par Macrolane, mais l’on injecte la propre graisse de la patiente dans la poitrine. Nous ne le recommandons pas en raison de 2 inconvénients :

  • Le résultat est  provisoire.
  • Des calcifications peuvent apparaître et rendre plus difficile l’interpétation d’une mammographie lors du dépistage du cancer du sein.

Nous déconseillons donc dans l’ensemble les méthodes d’augmentation mammaire « sans bistouri« , c’est-à-dire sans implant et sans opération chirurgicale. L’injection de graisse autologue ou lipofilling peut néanmoins être intéressante pour un remodelage du visage, éventuellement associé à un lifting.


Prix d’une augmentation mammaire

Grâce à Novacorpus, vous pouvez bénéficier des techniques d’opération les plus sophistiquées pour votre mammoplastie, à un tarif bien plus avantageux qu’en Suisse, dans des cliniques de pointe à l’étranger. La première consultation a lieu à Genève ou Zurich.

Nos cliniques

Prix Augmentation
mammaire

Novacorpus

Prix habituels
augmentation
mammaire Suisse
à qualité identique

Vos économies

Belgique
5’560 CHF
(prothèses rondes Mentor®)
6’245 CHF

(prothèses anatomiques Mentor®)



jusqu’à Fr. 15’000.-
(prothèses rondes)

jusqu’à Fr. 16’000.-
(prothèses anatomiques)



Jusqu’à
11’210 CHF

soit 70%
d’économie

Turquie

4’290 CHF
(prothèses rondes Mentor®)
4’790 CHF

(prothèses anatomiques Mentor®)

Prenez rendez-vous pour une consultation


Vos questions

À partir de quel âge peut-on se faire poser des implants ?
Une patiente doit avoir au moins 18 ans pour pouvoir bénéficier d’une augmentation mammaire. L’opération n’est pas prise en charge par l’assurance maladie, excepté dans de très rares cas d’absence totale de poitrine ou de reconstruction après une ablation pour traiter un cancer du sein.
Posez-vous des prothèses au sérum physiologique ?
Nous utilisons la nouvelle génération d’implants pré-remplis de gel de silicone cohésif. Ces prothèses semblent avoir un taux de complication plus bas que celui des prothèses au sérum physiologique, qui ont un taux de rupture très élevé (30 % sur 30 ans) et se dégonflent parfois avec le temps. De plus, au toucher, elles sont bien plus naturelles.
Comment puis-je me renseigner sur la qualité des implants ?

Pour vous renseigner sur la qualité, c’est simple, commencez par demander au chirurgien quelle marque d’implants il pose. Mentor et Allergan par exemple, les deux leaders mondiaux, sont des marques très sûres et la garantie de Mentor est extrêmement large (garantie à vie dans certains cas, contribution aux frais d’intervention, etc…). Le chirurgien doit vous préciser la marque qu’il compte utiliser, ainsi que vous informer sur la durée de vie prévisible des implants.

L’implant mammaire doit vous êtes présenté. N’hésitez pas à le toucher pour vérifier sa consistance naturelle. Surtout, n’acceptez pas l’opération sans l’avoir vu ni sans savoir de quelle marque il s’agit. Avec Novacorpus vous avez la garantie d’un implant de qualité.

Puis-je garder mes implants à vie ?
Les implants mammaires doivent, en général,  être changés après 10 à 20 ans. Entre-temps, ils doivent être surveillés : une échographie annuelle est recommandée. De plus, le sein évolue avec l’âge et un lifting mammaire peut être indiqué par la suite.
Vais-je avoir des vergetures après mon augmentation mammaire ?
Les vergetures peuvent apparaître en cas d’implant trop gros et de manque d’élasticité de la peau. Il est donc important de prendre le temps de discuter avec le chirurgien avant de prendre une décision quant au volume des prothèses. C’est une complication rare.
Quand vais-je pouvoir refaire du sport ?
Les activités sportives peuvent être reprises au bout d’un mois, sans forcer toutefois. Si vous aviez l’habitude de pratiquer intensément, il est conseillé d’attendre 3 mois en cas de prothèses rondes, et 4 mois en cas de prothèses anatomiques, notamment s’il existe un risque de pression sur la poitrine.  Les prothèses anatomiques, à ce stade, peuvent en effet bouger.
N’est-ce pas dangereux de prendre l’avion après une augmentation mammaire ?
La pressurisation dans un avion est la même que celle de l’atmosphère terrestre : elle correspond à une altitude de 1500 à 2500m environ. Vous pouvez donc prendre l’avion en toute tranquillité après la pose de vos implants.
Puis-je continuer de fumer ?
Vous devrez complètement arrêter de fumer au moins 2 mois avant l’opération et 1 mois après. Le tabac rend en effet plus importants les risques de complications après toute intervention chirurgicale. Fumer rend plus difficile la cicatrisation, les tissus de la peau n’ayant pas assez d’oxygène. Cela peut même aller jusqu’à l’apparition d’une nécrose (mort de la peau qui devient noire) sur la peau des seins, rendant les cicatrices plus susceptibles de se rouvrir. C’est une complication grave et bien qu’il ne soit jamais facile d’arrêter de fumer, cela en vaut largement la peine car c’est le facteur de risque principal de nécrose de la peau.
Puis-je m’exposer au soleil après mon augmentation mammaire ?

Oui, mais il va falloir attendre. Il est conseillé d’éviter d’exposer les cicatrices au soleil pendant au moins un an. Dans le cas contraire, vous risquez de retarder la cicatrisation, et de transformer leur apparence. Vous risquez d’obtenir :

  • Une cicatrice chéloïde (volumineuse, dure, en relief et pouvant démanger) due à une inflammation trop importante de la peau sous l’effet des UV.
  • Une cicatrice brûlée : tant que la cicatrice est encore rose ou rouge, cela signifie que votre peau n’est pas prête.

Par ailleurs, si vous vous rendez à la plage, le sel et le sable peuvent également retarder la cicatrisation. Vous rincer à l’eau douce après le bain de mer est une bonne idée.