Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Greffe de cheveux

Choisissez un des meilleurs spécialistes en Europe et faites jusqu’à 75 % d’économie

La greffe de cheveux, l'art de redonner vie à vos cheveux !

Grâce à la médecine moderne, la calvitie et la perte de cheveux, aussi appelée alopécie, ne sont plus une fatalité. La chute des cheveux peut être traitée efficacement par une greffe de cheveux.  

Les cheveux sont prélevés, sous anesthésie locale, à l’arrière de votre tête et implantés sur la partie clairsemée de votre chevelure où la repousse des cheveux est nécessaire. Ils ne tomberont jamais par la suite car ils sont prélevés sur la zone où les cheveux sont codés génétiquement différemment des autres et persistent, même en cas de calvitie complète. . 

La micro greffe d’implants capillaires est une excellente solution mais son prix en Suisse peut effrayer. Novacorpus vous permet de vous offrir une nouvelle chevelure à des tarifs très avantageux, dans une clinique de pointe à Istanbul.

Chirurgien de pointe =
des milliers de patients satisfaits

Contact avec un médecin
suisse de A à Z

Clinique ultramoderne à Istanbul

Société basée en Suisse

hair-transplantCreated with Sketch.

Pas de cicatrice linéaire

Économisez des milliers de francs

Suivez 2 de nos patients à Istanbul avec la RTS pour faire le bon choix

Émission ABE de la RTS – Suivez Olivier qui part pour une greffe de cheveux avec Novacorpus à Istanbul avec notre chirurgien de pointe francophone dans un hôpital réputé et sûr. 

Comparez avec d’autres offres pour pouvoir choisir la meilleure qualité médicale.

Émission Mise au Point de la RTS – Suivez Gael qui part pour une greffe de cheveux avec Novacorpus à Istanbul. 

Découvrez comment le Dr Stéphane de Buren recherche des cliniques en misant tout sur la qualité médicale et votre sécurité.

Origine de la Calvitie: comprendre la perte de cheveux

La calvitie, scientifiquement appelée alopécie androgénétique, est le résultat d’une perte de cheveux souvent attribuée à une sensibilité génétique envers l’hormone mâle, la testostérone. Cette sensibilité entraîne une chute des cheveux, un problème qui peut s’avérer déconcertant pour de nombreuses personnes.

La chute de cheveux chez l’homme

La calvitie masculine est le plus souvent causée par des facteurs génétiques ou hormonaux. Elle peut commencer à se manifester dès l’âge précoce de 18 à 20 ans. Vers l’âge de 25 ans, son évolution devient généralement prévisible. Les tempes sont fréquemment le premier endroit où elle se manifeste, mais elle finit rarement par épargner la partie supérieure du crâne. La calvitie masculine suit un modèle distinct qui a été décrit par la classification de Norwood (voir shéma ci-dessous), et tout processus de greffe de cheveux doit tenir compte de ces caractéristiques évolutives.

Les hormones et la calvitie : les coupables principaux

Les hormones, en particulier l’hormone androgène mâle, la testostérone, jouent un rôle essentiel dans le développement de la calvitie. Les follicules pileux, responsables de la croissance capillaire, sont sensibles à l’influence des hormones. Elles peuvent provoquer leur rétrécissement, affaiblissant ainsi la croissance des cheveux. C’est pourquoi les solutions contre la calvitie cherchent souvent à réguler l’impact des hormones sur le cuir chevelu.

Les follicules pileux des zones frontales et sur le haut du crâne peuvent être particulièrement affectés, provoquant une disparition progressive des cheveux. Cela entraîne des zones dégarnies au sommet du crâne, une ligne frontale régressive et des golfes temporaux bien marqués.

La calvitie, un héritage génétique

L’alopécie androgénétique a fréquemment des origines génétiques, héritées des générations précédentes. Cependant, la sensibilité génétique aux hormones ne signifie pas nécessairement que vous suivrez le même schéma de calvitie que d’autres membres de votre famille. Les facteurs génétiques sont complexes et peuvent varier d’une personne à l’autre.

La calvitie précoce peut être vécue comme une source d’inconfort, et de nombreuses personnes cherchent à camoufler les zones dégarnies. Cela peut inclure des coiffures spécifiques, l’utilisation de produits capillaires ou le port de couvre-chefs. Cependant, pour une solution plus durable, de nombreuses personnes se tournent vers la greffe de cheveux, une procédure médicale efficace pour restaurer la densité capillaire.

La calvitie peut être un défi à surmonter, mais avec les avancées de la médecine, il est possible de lutter contre la perte de cheveux et de retrouver une chevelure pleine de vitalité. La greffe de cheveux chez l’homme est l’une de ces solutions, offrant un moyen fiable de restaurer la densité capillaire pour une apparence plus confiante.

Classification de la calvitie selon Norwood

La perte de cheveux chez la femme

En dehors des cas de mauvais traitement du cheveu, la calvitie féminine se produit en général une fois la ménopause passée, les hormones féminines ne faisant plus barrage à l’alopécie androgénétique. Elle se caractérise par une perte progressive des cheveux, devenus moins solides.

La greffe de cheveux pour rétablir la densité

Pour de nombreux hommes et femmes, la greffe de cheveux est une option efficace pour contrer la calvitie.

Il existe cependant plusieurs méthodes et il est essentiel de bien choisir la plus efficace. En effet, le nombre de cheveux que l’on peut prélever pour une greffe est limité. Chaque greffon perdu diminue la possibilité de remplacer vos cheveux tombés.

Toutes les méthodes ont en commun de prélever des follicules pileux dans la zone donneuse située à l’arrière du crâne et à les réimplanter dans les zones dégarnies. Elles présentent cependant des différences importantes à connaître qui impactent le résultat (et votre porte-monnaie).

Il est donc très important de se renseigner avant l’intervention sur la méthode qui sera utilisée.

1 greffon n'est pas égal à 1 cheveu

La composition d’un greffon

Il ne faut pas confondre cheveux et greffons, car un greffon ne correspond pas toujours à un seul cheveu. 

Chaque greffon est une unité de tissu composée de 1 à 3 voire, plus rarement, 4 cheveux. 

Le nombre total de greffons implantés est un facteur déterminant, en particulier lorsqu’il s’agit de déterminer les coûts de la procédure. 
Ainsi, il est important de bien distinguer si l’on vous propose une greffe de cheveux en vous parlant de nombre de cheveux ou de nombre de greffons. En effet, un devis avec 3000 greffons peut représenter plus de cheveux qu’une offre pour 4000 cheveux. 
Comme on ne sait jamais à l’avance le nombre de cheveux qu’il y aura sur chaque greffon prélevé, favorisez toujours les offres mentionnant le nombre de greffons et non pas le nombre de cheveux. 

Enfin, la disposition des greffons lors de leur réimplantation sur la zone receveuse est un facteur clé de succès et va déterminer si votre greffe donnera un effet naturel ou au contraire en “cheveux de poupée” ou en “champ de poireaux”.

De manière générale, la densité capillaire visée est de 40-45 cheveux/cm² à l’avant et 30-35 plus à l’arrière.

Greffons greffe de cheveux

Quelle est la bonne technique, FUE ou FUT ?

Il existe 2 méthodes, très différentes qui n’ont pas les mêmes conséquences. La FUE est désormais reconnue comme le “gold standard” (la méthode de choix selon des critères scientifiques) pour une greffe capillaire. Cependant, seul un chirurgien très expérimenté, pratiquant souvent cette intervention et entouré d’une équipe experte dans ce domaine pourra utiliser cette méthode de greffe de cheveux et obtenir de bons résultats.

Certains chirurgiens peu soucieux de la priorité à accorder à l’intérêt du patient la perçoivent comme peu rentable et n’utilisent que la méthode FUT qui est plus rapide mais moins esthétique et plus risquée.

FUE vs FUT

FUE: le seul bon choix

La méthode FUE (follicular unit extraction): la méthode de choix

La FUE consiste en l’extraction individuelle et miniaturisée de greffons capillaires contenant 1 à 3 (parfois 4) cheveux. Ils sont prélevés sur votre propre cuir chevelu dans la zone donneuse où les cheveux sont codés génétiquement pour ne jamais tomber (la couronne à l’arrière de la tête). Ce prélèvement ne laisse pas de cicatrice linéaire à l’arrière de la tête contrairement à la FUT, l’ancienne méthode. Par la suite, après le tri des greffons selon leur nombre de cheveux, ils sont réimplantés sur la zone receveuse (en général le dessus du crâne).

La méthode FUE (Extraction d’Unités Folliculaires) est réalisée sous anesthésie locale, ce qui offre un confort optimal au patient.

La FUE est la méthode la plus récente et donne les meilleurs résultats. Elle est reconnue mondialement pour son efficacité et sa sécurité. Elle offre de nombreux avantages comme une quasi-absence de saignements, un suivi post-opératoire simple et un résultat parfaitement naturel et esthétique avec une densité capillaire optimale, tout en évitant la gênante cicatrice de la FUT. Elle permet des résultats durables et naturels pour les patients souffrant de perte de cheveux. 

Nous ne recommandons donc que la méthode FUE.

Les exemples de résultat après pose d’implants capillaires montrés ci-dessous le sont tous par FUE. 

Suivez nos conseils pour réussir votre greffe de cheveux

Les autres méthodes

Les méthodes prétendant être une amélioration de la FUE: du pur marketing !

La FUE est une méthode complexe nécessitant du temps et de la précision. Elle requiert un grand savoir-faire de la part d’une équipe d’experts.
D
e nombreux centres proposent d’autres techniques qui sont toutes moins efficaces que la FUE ou n’apportent aucun avantage mais coûtent plus cher. Aucune étude scientifique sérieuse n’a d’ailleurs pu démontrer leurs avantages. Ce sont surtout des outils marketing pour essayer de faire croire à une méthode supérieure à celle du concurrent alors que l’expérience et la compétence du chirurgien et de son équipe sont les facteurs les plus importants.


DHI (direct hair implantation: implantation directe de cheveux) et CHOI Implanter pen (stylo d’implantation CHOI)
Dans les deux cas, on utilise une sorte de stylo pour prélever puis réimplanter le greffon directement après l’avoir prélevé.
D’une part, non seulement, on saute la phase de tri des greffons qui est essentiel pour l’aspect naturel mais cette méthode n’offre aucun avantage, p.ex. sur la repousse (si les greffes ne sont pas gardées trop longtemps en dehors du corps, elles repousseront bien de toute façon).
De plus, cette méthode présente des inconvénients majeurs, le stylo en métal est très épais et on ne peut pas mettre autant de densité qu’avec la FUE normale car on fait ressortir le greffon d’à côté si on réimplante de manière dense. Certains centres promeuvent que cela permet de faire des greffes sans rasage. Il faut cependant savoir que les greffes sans rasage préalable n’amènent, de toute manière, jamais la même densité de cheveux qu’avec une FUE. Finalement, cette méthode est réservée à de petites surfaces car elle ne permet pas de prélever plus de 2000 greffons et elle est également plus chère que les autres.


Saphir (ou Sapphire) FUE (utilisation d’une lame saphir)
Cette méthode permettait de créer des microfentes en V plutôt qu’en U ce qui permettrait de récupérer plus vite. Aucune étude scientifique sérieuse n’a jamais pu le démontrer et l’expérience du chirurgien est bien plus importante pour la densité et la réussite de votre greffe de cheveux.
De plus, au lieu d’utiliser des lames saphir de tailles prédéterminées par le fabricant, notre chirurgien va jusqu’à personnaliser la longueur des lames utilisées pour créer les microfentes en les coupant à la taille de vos greffes. Il utilise ainsi une lame pour les greffons de 1 cheveu, une autre pour ceux de 2 cheveux, etc…
Cela permet d’éviter qu’une petite greffe de 1 cheveu bascule dans une fente trop grande et repousse dans la mauvaise direction. Un tel degré de personnalisation est exceptionnel !


BHT (body hair transplantation, transplantation de poils du corps sur le cuir chevelu)
Avez-vous réellement envie d’avoir des poils sur la tête ? Le résultat est bien sûr mauvais parce que les poils ne sont pas des cheveux. Cette méthode est choisie pour essayer de gonfler le nombre de “cheveux” qu’on propose de greffer au patient quand la zone donneuse est trop limitée.


“Robot” Neograft (ou méthode IFA implantation folliculaire automatisée)
On est loin d’une technologie très moderne. Il s’agit d’une sorte d’aspirateur à greffons qui aspire les greffons et les recrache dans leur emplacement sur la zone donneuse. Il y aurait moins de risque de transsections (le fait d’endommager les greffons au moment du prélèvement, en les coupant partiellement, ce qui impacte négativement la repousse des cheveux).

Si les transsections sont un réel problème, ce n’est pas cet appareil qui les limite mais bien le fait de ne pas aller trop vite lors de la phase de prélèvement. Plus on va vite (pour gagner du temps et donc de l’argent), plus on a de transsections.
Néanmoins, ce robot est particulièrement lent (250 greffons prélevés par heure contre 850 à 900 pour une équipe performante mais n’allant pas trop vite non plus). Il ne permet donc pas de greffer beaucoup de cheveux.


FUE 2 
Cette méthode se différencierait par un punch (outil de prélèvement des greffons) différent et ayant un système d’aspiration. Là non plus, aucune étude scientifique n’a pu démontrer une supériorité sur les autres punches.

 

La méthode FUT (follicular unit transplantation): une méthode dépassée

C’est une méthode de greffe capillaire plus ancienne qui consiste en un prélèvement d’une bandelette de cuir chevelu sur une surface importante de l’arrière du crâne. La zone de prélèvement doit être refermée en la recousant. Cette méthode présente donc plus de risque de saignements. Elle laisse une longue cicatrice d’une oreille à l’autre. Il existe aussi un risque d’endommager les vaisseaux sanguins sous le cuir chevelu ou les follicules capillaires situés dedans.

Par ailleurs, le temps de récupération est plus lent car il y a une plaie et des points de sutures. L’inconfort est aussi plus important qu’avec la FUE

Ensuite, les follicules sont isolés et réimplantés.  Elle a quasiment comme seul avantage d’être plus rapide. Nous ne la recommandons pas et ce n’est pas la méthode de choix, d’autant plus, si vous n’habitez pas à proximité de la clinique, en raison des risques plus importants qu’avec une FUE.

Elle ne diffère de la FUE que par la méthode de prélèvement des greffons capillaires. La réimplantation des cheveux est la même que pour la FUE. . 

 

Cicatrice après FUT

Zone de prélèvement après FUT et emplacement de la future cicatrice. C’est la principale raison pour laquelle il faut éviter la FUT car elle peut causer des infections, des saignements et la cicatrice s’élargir avec le temps

Cicatrice après FUT

Pourquoi certains centres proposent encore la greffe de cheveux par FUT ?

Principalement pour 2 raisons:

    1. Sa rentabilité pour le chirurgien. Le prélèvement de cheveux par la FUT est effectuée plus rapidement qu’avec une FUE. Le chirurgien peut ainsi traiter plus de patients par jour en diminuant les coûts de location de la salle d’opération.

    2. Il y a peu de chirurgiens formés et ayant assez d’expérience pour faire des FUE. Le manque d’expérience ralentit encore l’intervention et la rend encore moins rentable

 

En aucun cas, la FUT ne permet de placer plus de greffons sur la zone receveuse car la technique d’implantation est la même que la FUE. Seul le prélèvement est différent (bandelette de cuir chevelu avec la FUT contre greffons prélevés un à un avec la FUE).

On ne le répètera jamais assez, la FUT est une méthode du passé. Elle ne devrait plus être utilisée !

Jusqu’à 75 % d’économie sur votre greffe de cheveux avec Novacorpus

À partir de 2’885 CHF

Préparation d'une greffe de cheveux

Il s’agit d’une étape essentielle qui déterminera ce qu’il est possible de vous offrir et vous permettra d’exprimer clairement vos souhaits et vos éventuelles craintes afin que le chirurgien puisse y répondre.

La consultation en Suisse pour le devis

Une planification précise est essentielle pour le succès de la transplantation capillaire.

Avant de vous rendre à Istanbul pour votre greffe de cheveux FUE, vous ferez connaissance avec notre chirurgien francophone ainsi que le Dr de Buren, directeur de Novacorpus lors d’une consultation que vous pourrez faire sans quitter la Suisse.  La consultation se déroule en télémédecine, par vidéoconférence et dure 1 à 2 heures (le plus souvent 1 h 30). Vous pourrez la faire depuis chez vous.

Lors de cette consultation, le chirurgien esthétique, en collaboration avec le spécialiste de Novacorpus, évaluera vos besoins en se basant sur vos photos et vos préférences.
Il discutera des options médicales disponibles selon la qualité de votre zone donneuse et déterminera précisément le nombre de greffons nécessaires pour atteindre vos objectifs esthétiques. Il se basera sur les 3 critères qui déterminent l’aspect de votre chevelure: la densité et l’épaisseur des cheveux ainsi que leur longueur.
Il fournira, par ailleurs, des informations détaillées sur la procédure, établira un devis complet, précisera la durée de votre séjour, et vous expliquera les garanties et les mesures de sécurité mises en place. 

Cette consultation favorise une communication efficace, renforce la confiance entre le patient et le chirurgien, et est hautement appréciée par nos patients.

Prise de rendez-vous pour l’intervention

Une fois votre décision prise en faveur de la greffe de cheveux, nous organisons un rendez-vous pour l’intervention, garantissant que vous serez pris en charge rapidement. Vous recevrez des instructions pour vous préparer à l’opération. 

Nous nous assurons que vous êtes parfaitement préparé pour la greffe capillaire.

La consultation préopératoire à Istanbul

La veille de l’intervention, un bilan pré-opératoire est effectué et vérifie, entre autres que vous n’avez pas de problèmes de coagulation. Le chirurgien prend le temps de vous expliquer le déroulement de l’intervention du lendemain, il détermine en accord, avec vous, le dessin de la ligne antérieure de vos cheveux sur votre front et vous donne toutes les informations nécessaires concernant les suites.

Pour que le chirurgien perçoive le sens dans lequel les cheveux poussent, afin d’obtenir un résultat naturel, il ne faut pas les couper avant l’intervention (ou alors, en laissant au moins 5 mm). Le jour de l’opération ils seront coupés très court.

Déroulement de la greffe de cheveux par FUE

L’intervention par FUE se passe en 3 étapes clés: 

1. Prélèvement

La première étape est un rasage préalable de la zone donneuse (et parfois de la zone receveuse) et une légère anesthésie locale. La FUE se distingue de la méthode FUT (Follicular Unit Transplantation) en évitant la découpe d’une bandelette de cuir chevelu à l’arrière du crâne. Au lieu de cela, la FUE consiste en un prélèvement individuel et miniaturisé de follicules capillaires (les greffons) dans la zone donneuse située à l’arrière de la tête à l’aide d’un petit appareil appelé punch. Cet outil cylindrique utilisé est très fin, 0,8 mm, ce qui évite de laisser une cicatrice linéaire. 

Cette méthode permet de prélever jusqu’à 3 000 greffons par séance (voir plus bas pourquoi il n’est pas du tout recommandé d’en prélever plus) ce qui donne un nombre beaucoup plus élevé de cheveux car chaque greffon contient de 1 à 3 (parfois 4) cheveux. 3000 greffes peuvent ainsi donner, p.ex. 9000 cheveux. 

Contrairement à l’ancienne méthode, la FUT qui laissait une balafre linéaire sur l’arrière du crâne, ce qui peut être visible même avec des cheveux relativement longs, la FUE ne nécessite pas de points de suture sur la zone donneuse à l’arrière du crâne et ne laisse pas de cicatrices visibles dès que vos cheveux auront plus de 3 mm.

 

2. Tri des greffons capillaires
Ces greffons sont ensuite minutieusement examinés au microscope et triés selon le nombre de cheveux qu’ils contiennent, comptés et placés dans une solution de cryoconservation en vue de leur réimplantation ultérieure. 
Certains chirurgiens renoncent à cette étape de tri qui nécessite une personne de plus (et induit donc plus de coûts pour le chirurgien). Elle est néanmoins essentielle pour la qualité du résultat. Le but est d’implanter les greffons comportant un seul cheveu sur la ligne antérieure du front afin d’éviter l’aspect cheveux de poupée (ou champ de poireaux) que des greffons à 3 ou 4 cheveux induiraient si on les plaçait en première ligne.

Au contraire, plus en arrière, sur le sommet du crâne, on cherche à densifier au maximum et c’est l’endroit où placer ces greffons comportant plusieurs cheveux.

 

3. Création des microfentes et réimplantation
Le sens de repousse des cheveux est scrupuleusement étudié par le chirurgien et des microfentes pouvant accueillir les greffons sont créées avec le bon angle afin d’éviter que les greffons et les cheveux d’origine ne poussent dans un sens différent. Les greffons sont alors réimplantés (insérés dans les microfentes), un à un, sur la zone où la repousse des cheveux est souhaitée, la zone receveuse. C’est un vrai travail d’orfèvre mais qui se révèle payant quand on voit le résultat après quelques mois.


Vous serez confortablement installé durant toute la procédure de greffe capillaire.

 

La salle où les greffes de cheveux sont effectuées: propre et moderne

Salle d'opération greffe de cheveux

Chirurgien et clinique: le choix de la qualité

Pour votre greffe de cheveux, Novacorpus vous propose l’excellence et la sécurité en Turquie. Le choix s’est porté sur un expert formé en Occident ainsi qu’un hôpital moderne répondant aux normes d’hygiène et de sécurité les plus strictes.

Notre chirurgien: un expert international

Dans le domaine de la greffe de cheveux, il est essentiel de pouvoir faire confiance à des spécialistes compétents et expérimentés.

Notre chirurgien plastique, reconstructif et esthétique, bénéficie d’une solide formation en France et en Turquie. Il a plus de 25 ans d’expérience, est parfaitement francophone et reconnu pour sa compétence mais aussi sa prudence et son honnêteté.
Contrairement à de nombreux médecins faisant des greffes de cheveux, il est spécialisé en chirurgie esthétique et n’est pas un médecin généraliste, se faisant pompeusement appeler, “médecin esthétique” (une spécialité qui n’est pas reconnue par la FMH, l’association des médecins suisses). Pour une intervention chirurgicale, même considérée comme légère, choisissez un chirurgien, ce sera toujours mieux.

En effet, la greffe de cheveux requiert une expertise précise et une connaissance approfondie du cuir chevelu et de ses techniques chirurgicales. C’est un traitement hautement spécialisé qui ne doit pas être pris à la légère. Il est donc primordial de s’assurer que vous êtes entre les mains d’un spécialiste compétent pour une greffe capillaire.

Enfin, il convient de noter que chaque personne dispose d’un nombre limité de follicules, ce qui rend d’autant plus crucial le choix du professionnel en charge de la greffe de cheveux. En effet, le nombre de greffons de la zone donneuse est limité, une fois prélevé et transplanté sur la zone receveuse, ils ne repousseront pas sur la zone donneuse. On ne peut donc pas refaire sans fin cette intervention. En général, si votre calvitie a des risques de continuer à s’étendre (les cheveux greffés ne tomberont pas mais les cheveux qui sont à l’origine sur le sommet du crâne peuvent le faire), un bon chirurgien gardera une réserve sur votre zone donneuse.

Chirurgien spécialiste des greffes de cheveux

Ses 7 conseils pour bien choisir son chirurgien

Lire la vidéo sur Greffe de cheveux avant et après

Un vrai hôpital avec toute la sécurité nécessaire

Nous avons sélectionné un des hôpitaux les mieux équipés d’Istanbul, bénéficiant de toute la sécurité nécessaire, un service d’urgences avec médecin présent 24h/24 et des soins intensifs afin d’être paré à toute éventualité.

Chambre hôpital Istanbul
Hôpital Istanbul

Cliniques greffe de cheveux

Soins postopératoires après greffe de cheveux

Quelques conseils pour vous aider à guérir rapidement et à obtenir les meilleurs résultats:

 

  1. Gardez la zone propre : Évitez de toucher ou de gratter la zone greffée pour éviter toute infection ou blessure. Suivez les instructions spécifiques de votre chirurgien pour maintenir une hygiène optimale. Utilisez des shampooings doux et évitez les produits capillaires agressifs.

  2. Sport: évitez les exercices provoquant une transpiration intense pendant 8 jours. Évitez les sports ou les activités physiques qui pourraient exercer une pression sur la zone greffée, minimisant ainsi les risques de traumatisme ou de dommage aux greffons pendant un mois. 

  3. Protégez-vous du soleil mais ne portez pas de chapeau pendant 15 jours et évitez une exposition excessive au soleil qui peut endommager les greffons et altérer les résultats de la greffe de cheveux.

  4. Contactez régulièrement votre chirurgien ou Novacorpus en cas de questions sur l’évolution

  5. Abstenez-vous de fumer et de consommer trop d’alcool pendant la période de récupération, car cela peut avoir un impact sur la circulation sanguine et le processus de guérison.

  6. Adoptez une alimentation saine : Une alimentation équilibrée et riche en nutriments favorisera une récupération optimale. Veillez à consommer suffisamment de protéines, de vitamines et de minéraux essentiels pour soutenir le processus de guérison.

Qu'attendre comme résultat ?

Évolution résultat greffe de cheveux dans le temps

Pendant 8 à 10 voire 15 jours, des croûtes sont visibles sur la zone donneuse et sur la zone receveuse. Une fois tombées, l’intervention n’est plus visible (à part quelques rougeurs parfois présentes). Après quelques jours, une partie (qui peut être importante) des cheveux greffés tombent et c’est tout à fait normal. 

La repousse des cheveux transplantés reprend alors peu à peu (après une période sans repousse visible). Les premiers signes de repousse sont visibles entre trois et cinq mois après la greffe. Un résultat définitif est atteint en neuf à douze mois après la procédure. 

Les cheveux offrent alors un aspect naturel et dense, sans cicatrice visible (dès que les cheveux sur la zone donneuse auront atteint 3 mm, ce qui se produit rapidement, env. 6 jours). 

La résistance des racines des cheveux de l’arrière de la tête à la testostérone garantit que les cheveux greffés ne tomberont pas, permettant ainsi d’obtenir un résultat durable. 

Comme il s’agit de vos propres cheveux (autogreffe), il n’y a pas de phénomène de rejet comme lors d’une greffe de rein d’une autre personne, p.ex.

Il est, évidemment, important de suivre les recommandations post-opératoires pour optimiser les résultats

Après la cicatrisation, les cheveux peuvent être coupés, colorés, ou avoir une permanente.

La repousse des cheveux greffés et la protection des cheveux d’origine sur la zone donneuse (qui peuvent parfois continuer à tomber, d’où l’importance de garder une réserve dans la zone donneuse) est favorisée par un traitement médicamenteux additionnel.

 

En savoir plus sur les délais à partir desquels le résultat est visible.

Quelques photos avant/après greffe de cheveux

N’hésitez pas à nous contacter pour nous demander d’avantages de photos de résultats d’implants capillaires.

Photos d'implants capillaires

Photo d’un patient depuis la période avant l’intervention et jusqu’à 12 mois après (avant, à 24h, à 7 jours et à 12 mois) 

Avant
Après
Avant
Après
Avant et Après
hair-transplantCreated with Sketch.

Photos greffe de cheveux

Avant
Après
Avant
Après
Avant et Après