Opération de la presbytie par implant intraoculaire multifocal

Le quarantième anniversaire n’apporte pas seulement, chez la plupart de nos contemporains, un changement de dizaine. Il s’accompagne très souvent des premiers signes de la presbytie. En effet, le cristallin devient moins souple et éprouve de plus en plus de difficulté à accommoder (faire loupe). La vision de près est donc moins nette.

Dans les cas de presbytie, la chirurgie des yeux est une possibilité sûre et très avantageuse. Novacorpus privilégie la technique des implants intraoculaires multifocaux, particulièrement fiable et efficace. En effet, contrairement à d’autres techniques parfois abusivement promues, celle-ci offre suffisamment de recul pour assurer à nos patients une excellente correction tout en limitant les effets indésirables.

Qu’est-ce qu’un implant intraoculaire multifocal ?

Un implant est une petite lentille que l’on place à l’intérieur de l’œil. Le terme multifocal désigne celles qui ont plusieurs foyers. Le but est de corriger en même temps différentes distances de vision : de près et de loin pour les modèles bifocaux, auxquelles s’ajoute la distance intermédiaire sur les modèles trifocaux, de plus en plus fréquemment adoptés.

Quels sont les types d’implants multifocaux ?

Ils peuvent être réfractifs (qui agissent sur la réfraction) ou diffractifs (qui agissent sur la diffraction) :

  • Un implant réfractif dispose d’une zone pour voir de près et une autre pour voir de loin. La vision intermédiaire correspond à la superposition de ces deux zones.
  • L’implant diffractif bifocal possède un foyer pour la vision de loin sur lequel est ajouté un foyer pour la vision de près. Il ne dispose pas d’un foyer dédié à la vision intermédiaire.
  • L’implant diffractif trifocal est celui que nous utilisons le plus. Il possède une lentille monofocale réfractive sur laquelle on a ajouté un réseau diffractif. Ce système est comparable à des marches d’escalier qui séparent et distribuent l’énergie lumineuse aux différents foyers.

Quelles sont les étapes d’une opération avec implant intraoculaire multifocal ?

L’opération est suffisamment rapide pour ne pas nécessiter d’hospitalisation. Quelques heures suffisent :

  1. anesthésie locale de l’œil avec un collyre ;
  2. extraction du cristallin qui est fragmenté par des ultrasons puis aspiré : c’est la phako-émulsification ;
  3. petite incision;
  4. introduction d’un implant souple et biocompatible, dans la capsule du cristallin restée en place ;
  5. Le lendemain, un contrôle post-opératoire a lieu.

Le résultat varie selon les patients mais la vision est améliorée après quelques jours pour être optimale après quelques semaines voire, plus rarement, quelques mois.

Peut-on opérer les 2 yeux le même jour ?

Contrairement à la chirurgie réfractive par laser, les deux yeux ne sont pas opérés le même jour (car on place un pansement sur l’œil opéré) mais à 24 ou 48h d’intervalle

Avantages de l’implant multifocal (bifocal ou trifocal)

Les principaux avantages des implants intraoculaires multifocaux sont les suivants :

  • bonne efficacité sur les patients atteints de presbytie, avec ou sans cataracte, et atteints également d’hypermétropie;
  • vision restant nette, dans la majorité des cas, lors du passage de la lecture vers la vision de loin;
  • lecture possible sans lunettes à conditions que l’éclairage soit correct ;
  • cette opération de chirurgie ophtalmologique est devenue l’une des plus sûres ;
  • effets durables de la correction.

Inconvénients de l’implant intraoculaire multifocal

Nous relevons les inconvénients suivants :

  • il est déconseillé aux personnes qui travaillent essentiellement de nuit en raison d’un effet possible de « halo » face aux lumières vives ;
  • les contrastes lors de la vision de loin peuvent, parfois, être moins prononcés ;
  • il arrive, mais rarement, que le résultat nécessite une opération de chirurgie réfractive complémentaire après quelques mois ;
  • la technique de l’implant est une opération très courante mais légèrement plus invasive que celle du LASIK femtoseconde ;
  • l’opération utilisant l’implant est un peu plus onéreuse que celle du LASIK en raison de sa durée et du coût de l’implant lui-même.

Qui peut se faire opérer ?

  1.  Les patients concernés par l’implant intraoculaire multifocal ne doivent pas présenter d’astigmatisme fort ni de myopie forte. En présence d’un tel trouble, il faudra déjà procéder à une opération laser visant à le corriger.
  2. L’œil ne doit pas souffrir d’une pathologie quelconque : un contrôle préopératoire est nécessaire pour vérifier que vous pouvez bénéficier d’un implant sans risque.

Seul votre chirurgien ophtalmologiste sera à même de vous donner le feu vert après évaluation de votre vision et de vos yeux. C’est la technique généralement utilisée sur les plus de 50 ans. Elle s’avère également efficace sur des patients plus jeunes.

A-t-on encore besoin de lunettes après l’opération ?

90 % des patients qui ont bénéficié de cette opération peuvent voir de près et lire sans lunettes ni lentilles de contact. Ils sont également capables de voir de loin et de conduire sans ces accessoires.

Par ailleurs, les implants multifocaux contiennent un filtre anti UV.

Dans tous les cas, la vision est nettement améliorée pour une lecture sans lunettes.

Suites post-opératoires

Quelques contraintes de courte durée

Vous instillez quelques gouttes de collyres quotidiennement pendant un mois et il vous est recommandé de ne pas frotter vos yeux. Souvent une coque de protection, portée la nuit, évite tout frottement involontaire.

De rares risques maîtrisés par la médecine moderne

  • Il arrive que le patient ressente une sécheresse oculaire après l’opération, elle peut être soulagée par la prescription de collyres lubrifiants.
  • Un œdème de la macula peut également apparaître, il est transitoire. C’est une petite réaction qui n’est pas liée à la qualité du chirurgien mais à l’opération en elle-même. Ce phénomène est très rare.
  • Quant au déplacement de l’implant, il est fort exceptionnel et il est résolu par son changement.

Quels sont les prix d’une opération de la presbytie par implants ?

L’intervention est plus longue que pour une simple chirurgie réfractive laser et l’implant est un matériel relativement coûteux en raison de sa technicité. Mais, comme pour une opération laser, le prix est beaucoup plus bas avec Novacorpus.

La correction de la presbytie par pose d’implants se fait dans notre clinique de pointe située à Istanbul (Turquie), à partir de 2’320 CHF par œil.

Autres questions sur les implants intraoculaires multifocaux

Chez Novacorpus travaille-t-on avec toute sorte d’implant ?

Nous avons fait le choix d’éliminer les implants progressifs qui ne s’avèrent pas encore assez efficaces malgré un marketing parfois agressif de la part des fabricants.

Nous ne travaillons pas non plus avec les implants Kamra car on manque de recul sur cette technique.

Enfin, nous évitons également certaines techniques laser comme Intracor et Supracor qui ne sont pas approuvées par la FDA (fédération américaine d’approbation des nouvelles technologies médicales) et n’apportent pas un taux de réussite suffisant et dont les complications peuvent avoir des conséquences irréversibles.


Définitions :

Cristallin : lentille convergente naturelle de l’œil.

Diffraction : modification de la direction de propagation d’une onde lors de sa rencontre avec un obstacle ou une ouverture de petite dimension.

Macula : centre de la rétine située au fond de l’œil.


La méthode presbylasik   le LASIK femtoseconde    La technique PKR