Implants capillaires : tout savoir de la greffe de cheveux chez la femme

Si les hommes sont plus souvent victimes d’une perte de cheveux, également appelée alopécie, les femmes peuvent également être touchées, notamment après la ménopause, mais aussi parfois plus jeunes.

Les cheveux des femmes ont toujours été un symbole très fort de féminité et d’attractivité. Avoir une belle chevelure, pleine de santé est une préoccupation quotidienne pour beaucoup. La chute de cheveux, précoce ou importante, engendre donc bien souvent chez les femmes un complexe extrêmement important et qui peut même devenir réellement handicapant.

Heureusement, la chirurgie esthétique, qui voit ses technologies sans cesse s’améliorer, propose maintenant une solution très efficace et durable : les implants capillaires.

Quelles sont les causes de l’alopécie chez la femme ?

Chez la plupart des femmes la chute de cheveux est dite androgénétique, c’est-à-dire qu’elle est due à des prédispositions héréditaires qui rendent leur cuir chevelu plus sensible que les autres aux hormones mâles, sécrétées en petites quantités chez les femmes, appelées androgènes.

Ces hormones, qui se trouvent naturellement dans le corps, agissent sur les follicules pileux et peuvent chez les personnes prédisposées, ralentir leur l’activité. Cela provoque dans le temps un affaiblissement du cheveu, puis sa perte.

Une alopécie androgénétique peut être reconnue grâce à plusieurs éléments :

  • le cheveu commence par s’affiner ;
  • la perte de cheveux se fait de manière progressive, mais elle est définitive ;
  • seules certaines zones de la tête sont concernées : le dessus au niveau de la raie, les côtés ou le front.

Diagnostic et recommandation de greffe de cheveux grâce à la classification de Ludwig

Afin de diagnostiquer une alopécie androgénétique et de proposer le traitement le plus efficace, les médecins utilisent la classification de Ludwig, qui permet de déterminer le stade de la perte de cheveux. Il existe 3 stades pour une alopécie androgénétique chez la femme :

  • stade 1 : on constate un éclaircissement modéré sur le sommet de la tête ;
  • stade 2 : l’éclaircissement s’élargit autour de la raie à environ 1 cm de la zone frontale  ;
  • stade 3 : le dégarnissement est quasi total, avec une mince bande de cheveux sur la ligne du front.

Les facteurs aggravants de la perte de cheveux

Bien que l’alopécie soit essentiellement héréditaire, il existe tout de même quelques facteurs aggravants, qu’il est bon de surveiller afin de limiter au maximum la perte de cheveux :

  • le stress ;
  • certains contraceptifs ou les THS (traitements hormonaux de substitution) ;
  • la présence d’un syndrome des ovaires micropolykystiques ;
  • un excès de mauvais cholestérol.

Il faut également noter qu’après une grossesse ou à certains changements de saison (printemps / automne) les femmes auront plus tendance à perdre leurs cheveux. Bien souvent ce sont des phénomènes temporaires, mais chez les femmes atteintes d’alopécie androgénétique cela peut malheureusement entraîner une chute permanente.

Les conséquences de la perte de cheveux sur le moral des femmes

Comme nous l’avons dit, la perte de cheveux est bien souvent vécue comme un véritable drame pour les femmes et provoque des complexes qui peuvent devenir handicapants (peur du regard des autres, repli sur soi, refus de sortir etc.) ainsi qu’une grande souffrance psychologique.

C’est la raison pour laquelle l’alopécie doit être traitée avec le plus grand sérieux.

Quand envisager une greffe de cheveux ?

La prise de compléments alimentaires peut être efficace pour lutter contre les pertes de cheveux saisonnières, mais ne fonctionne pas pour toutes les femmes et se révèle inutile pour les cas plus avancés. Il existe également des traitements hormonaux ou des lotions capillaires, mais qui ne fonctionnent que pendant les prises, et donc doivent être pris à vie. Par ailleurs les traitements hormonaux peuvent avoir des effets secondaires plus ou moins gênants.

Les implants capillaires sont donc une solution simple, sûre et durable qui peut apporter un réel bénéfice sur la qualité de vie des patientes.

La méthode FUE

Avec le développement des nouvelles technologies, il existe maintenant plusieurs méthodes pour une greffe de cheveux. Chez Novacorpus, nous utilisons exclusivement la méthode dite FUE (ou Follicular Unit Extraction), qui permet de densifier la chevelure de manière naturelle et sans provoquer la moindre cicatrice.  

Il s’agit d’extraire des follicules contenant 1 à 3 cheveux de la patiente et de les réimplanter à l’endroit où la repousse des cheveux est souhaitée. Bien que plus complexe pour le chirurgien (très minutieuse, compliquée et donc parfois considérée comme moins rentable), la méthode FUE possède des avantages non négligeables :

  • l’absence de cicatrice ;
  • le suivi post-opératoire simplifié ;
  • les résultats beaucoup plus satisfaisants ;
  • un aspect plus naturel et esthétique.

Spécificité de la greffe pour les cheveux afros

Par leur nature très bouclée (y compris sous la peau) et très épaisse, les chevelures afros nécessitent une attention particulière pour éviter notamment la présence de cicatrice au niveau de l’extraction des follicules.

La méthode FUE se révèle plus efficace que les autres méthodes, elle doit cependant, pour les meilleurs résultats, être pratiquée par un chirurgien très expérimenté et connaissant les cheveux afros.

Les tarifs d’une greffe de cheveux pour les femmes

Le coût d’une intervention pratiquée en Suisse peut rapidement s’avérer problématique. En effet, selon le stade atteint sur la classification de Ludwig, les prix varient et peuvent se situer entre 6’500 à 20’000 CHF.

Avec Novacorpus, vous pouvez choisir de vous faire opérer par un chirurgien spécialisé et expérimenté, dans notre clinique partenaire à Istanbul. Matériel de pointe, confort, équipe soignante hautement qualifiée, sécurité des interventions supérieure aux cliniques suisses, tout cela est possible pour des coûts bien moins importants qu’à Genève ou Zurich. En effet, vous pouvez bénéficier d’une intervention à des tarifs allant de 2’930 à 5’150 CHF, soit jusqu’à 75% d’économie, ce qui dépasse largement les frais occasionnés par le voyage.

Pour plus de renseignements n’hésitez pas à nous contacter.

 


Découvrez la greffe de cheveux chez l’homme