Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Top Santé interviewe le Dr Stéphane de Buren sur les soins à l’étranger (2009)

Pour Top Santé, le Dr Dominique Pierrat interviewe en 2009 le Dr Stéphane de Buren, directeur de Novacorpus.

Comment prospectez-vous ? 

Dr Stéphane de Buren : C’est la partie la plus difficile de mon travail, car il faut trouver le praticien bon, pas cher, souple et organisé. Je contacte les praticiens qui me semblent intéressants. La qualité de leur réponse fournit une première impression (réactivité, importance de la relation avec le patient…). Si tout va bien, je pars dans le pays pour visiter les cliniques ou les cabinets repérés, et rencontrer une première fois les médecins ou dentistes qui me semblent compétents et sérieux. Autre point important : je ne retiens que des praticiens français ou francophones, avec qui je signe un contrat par lequel ils s’engagent (…) à utiliser du matériel de qualité, à pratiquer des prix fixes et à offrir une garantie au patient.

Comment être sûr de la compétence du praticien ?

Dr S. de B : La  phase de vérification peu dépasser une année par médecin ou dentiste ! Je les regarde opérer, je m’assure de la valeur des diplômes, de la validité des assurances professionnelles, de leur expérience, de la qualité du matériel et de l’autorisation de la pratique médicale.(…) Je demande aux dentistes des radios que je montre à des spécialistes sans lien avec ma société, pour vérifier la réalisation des implants.

Est-on vraiment aussi bien soigné qu’en France ?

Dr S. de B : Oui, absolument ! La qualité dépend du médecin, mais le prix dépend du pays. En France comme ailleurs, vous pouvez être bien ou mal opéré. Cela dépend surtout du médecin. Quant au matériel, vous serez peut-être surpris d’apprendre que la plus grande clinique ophtalmologique au monde se trouve à Istanbul. On y pratique quelque 20000 opérations de la myopie par an et les patients viennent du monde entier pour y être opérés.

Voir d'autres articles

Se protéger avant une opération à l’étranger

Les Suisses planifient volontiers des coups de bistouri en Tunisie ou en Turquie, pour le meilleur ou pour le pire. Ma Santé indique comment assurer au mieux ses arrières. Le CHUV donne quelques indications montrant si une offre est sérieuse ou pas. Ces points sont tous respectés par Novacorpus

voir plus

La Dépêche du Midi: dossier sur le tourisme médical (2015)

Dans cet article de février 2015, La Dépêche du Midi fait le tour des spécialités médicales par pays. L’article explique comment les destinations comme les patients peuvent tirer parti d’une offre de soins internationale, tout en insistant sur le fait que les agences, cliniques et chirurgiens doivent être choisis attentivement, comme nous le rappelons nous-mêmes ici.

voir plus
istanbul

Chirurgie laser des yeux – Témoignage

Pour votre confort, retranscription de l’émission de RTL-TVI – Investigations ci-dessous:[Présentateur] Voilà merci beaucoup, Philippe Jovin donc de nous avoir reçu au parlement européen donc en attendant que tout le monde vienne se faire soigner chez nous, en Europe, nous les Européens on aime bien aller se faire soigner dans d’autres pays.

voir plus

Contactez-nous

Tous à votre service, nous vous aiderons volontiers !

Parlez à notre équipe médicale

022 552 03 23

Depuis la Suisse

+41 22 552 03 23

Autres pays

Contactez-nous

Tous à votre service, nous vous aiderons volontiers !

Parlez à notre équipe médicale

022 552 03 23

Depuis la Suisse

+41 22 552 03 23

Autres pays

Contactez-nous

Tous à votre service, nous vous aiderons volontiers !

Parlez à notre équipe médicale

022 552 03 23

Depuis la Suisse

+41 22 552 03 23

Autres pays

Contactez-nous par email