Où se situent les cicatrices après un lifting mammaire ?

Le lifting mammaire a pour but de remonter les seins qui tombent. Plus les seins s’affaissent, plus le nombre d’incisions chirurgicales sera important et plus visibles seront les cicatrices. Toutefois rassurez-vous, tout est  bien sûr fait pour les dissimuler au maximum !

Il est fréquent de recourir à une incision dite « en ancre » pour effectuer le lifting mammaire. Cela consiste à en une incision autour de l’aréole du mamelon, qui peut s’étendre verticalement vers le bas vers le sillon sous-mammaire et parfois aussi le long du sillon sous-mammaire.

Des patientes satisfaites après un lifting des seins

Même si les cicatrices occasionnées lors du lifting mammaire sont plus importantes que pour une simple augmentation mammaire, le taux de satisfaction des patientes reste exceptionnellement élevé, l’un des plus hauts en chirurgie esthétique.

Un exemple de lifting mammaire (avec une réduction du volume mammaire associée)Lifting mammaire avant après

Au cours du lifting mammaire, le chirurgien reconstitue et remonte les tissus mammaires sous-cutanés, la peau excédentaire est retirée. Fréquemment l’aréole est réduite et elle est remontée avec le mamelon, ce qui donne une jolie forme galbée aux seins.

Les méthodes d’opération

Selon le degré d’affaissement du sein, différentes méthodes d’intervention chirurgicales existent :

  1. Si les seins ne sont que légèrement tombants, il est fréquent qu’une incision péri-aréolaire suffise (incision autour de l’aréole). Par cette incision, le chirurgien atteint les tissus mammaires sous-jacents, qu’il peut alors raffermir et fixer plus haut au niveau de la poitrine.
  2. Dans la majorité des cas, l’incision en ancre donne les meilleurs résultats. Par cette méthode, le chirurgien peut remonter plus aisément les seins très tombants et retirer de plus grandes surfaces de peau excédentaire. Il reste une cicatrice verticale visible entre l’aréole et le sillon sous-mammaire.
  3. Si davantage de peau devait être retirée, une incision supplémentaire serait réalisée dans le sillon sous-mammaire.

Association avec une augmentation mammaire

Un lifting mammaire peut être facilement associé à une augmentation mammaire, c’est-à-dire en plus du lifting du tissu mammaire et l’élimination de la peau excédentaire, un implant mammaire peut être inséré, ce qui donne au final de très jolis résultats. Au contraire il n’est pas conseillé de corriger une poitrine tombante uniquement par le biais d’un implant mammaire car par l’insertion d’un implant aura pour effet de tendre davantage la peau et la poitrine s’affaissera davantage. Cela vaut alors la peine d’accepter 1 ou 2 cicatrices supplémentaires et se réjouir ensuite d’un résultat esthétique réel.


Un lifting mammaire à l’étranger, est-ce vraiment intéressant ?

Le prix des opérations de chirurgie du sein est souvent un frein pour les candidates. Or, un lifting mammaire en Belgique ou à Istanbul peut vous permettre d’économiser jusqu’à 75 % par rapport aux prix habituels. À condition de savoir à qui s’adresser, vous pouvez ainsi bénéficier de soins de grande qualité à prix accessibles.

                                        En savoir plus